Savoirs populaires – hanbalisme ici

Cette thématique, que je rencontre à l’occasion de l’Islam, mais qui est structurelle au rapport social de savoir, à observer dans ses variations, et dans ses accounts théoriques (où Gramsci ici ?) : M Arkoun présentant les écoles de l’islam, dans leur dialectique (polémique, politico-religieuse) entre traditionalisme et rationalisme :

des Hanbalites … Ses représentants toujours fervents, souvent brillants, ont mené le combat contre toute tentative pour approcher le Mystère de Dieu par la spéculation (Mu’tazilites, Falasifa) ou par la gnose (Chi’ites). Ils ont joué un rôle socipolitique important, car ils s’en sont tenu à une formulation des enseignements du Coran et du Hadith accessible aux esprits les plus simples.

Qu’est-ce, socialement, politiquement, qu’un « esprit simple » ? Et quelle partie liée, historiquement, avec les traditionalismes et conservatismes ? Dans quelles conditions ? Nature politique de « l’ignorance », et – autre biais dans la question – de la « pensée sauvage » / pensée populaire ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search