53 Résultats de recherche

Pour le terme "numérique".
0

Numérique et traduction : objet obligé

A la faveur de la 4th East Asian Translation Studies Conference, programmée à Paris 7 à la fin du mois : apparaît à saisir, ligne de mire nette vers laquelle il y a en effet à se tourner, objet tout donné pour moi : les thèses et idéologies actuelles sur le rapport entre numérique et traduction, dans l’horizon de la mondialisation. Après théories, histoires et pratiques la premier année 2014, après interrogation de la notion de “East Asia” (langue véhiculaire...

0

Archéologie de la littérature – remédiation en âge numérique

Une archéologie de la littérature est à (re)faire, dans le contexte de la tâche culturelle globale d’élucider les enjeux de la mutation numérique. Oui l’archéologie des médias, nouvel intérêt sur, retard mais pertinence français/e, très éclairante, méthodologique très saine et recompositrice – hygiène devant présentisme et technicisme. Histoire des sciences, histoire des techniques, histoire culturelle matérielle. Mais un travail de reprise archéologique profonde des repères pour penser et placer historiquement la formation culturelle “littérature” (“Devenir des lettres“, toujours : se...

0

Stiegler invoque Sylvain Auroux : problématisations numériques de l’écriture

Sylvain Auroux, machine scientifique impressionnante, et heureusement autour du langage – objet précaire dans l’horizon critique : fait le trajet, fabrique le chemin la passerelle ; tire le signe jusqu’à la “grammatisation” : la “vie du langage” saussurienne jusqu’aux socialisations avancées des outillages réflexifs, grammaires et dictionnaires. Stiegler tire au-delà, amène l’écriture (qu’il prend dans Derrida relisant Platon) jusqu’au pied de la technique généralement. Extension (plus) maximale de l’appréhension de l’inscription comme externalisation du sens, “hypomnemata”, formation culturelle du social et...

0

Numérique et écriture, à partir de technique et culture : Stiegler

Stiegler, dont il faut apprendre à situer, et mettre dans un côté de l’oreille lectrice, la rhétorique narcissique d’une part et dramatique d’une même-autre – le genre de États de choc le permet, essai, invocation, manifeste, et écrit de chef d’école, Epineuil et Ars Industrialis constamment évoqués, la parole est explicitement en ce nom : une proposition, la seule que j’ai trouvée composée exactement sur l’articulation nécessaire, entre la technique et la culture (en développant Simondon vers la philosophie générale...

0

Mesure États du numérique – politique des savoirs, NPE en Inde

Texte clé, qui fait venir en sillage d’autres études contemporaines, alors que l’Inde examine un projet de loi NEP, New National Éducation Policy : Rohan D’Souza, qui travaille depuis l’université de Kyoto : “Coming Disruption in Higher Education in India” – 🔍 Travailler sur Global DH, et sur le Global South, c’est aller voir dans ces courroies du néolibéralisme de l’Inde émergée, et celle de Modi. Dans une histoire longue, et portée à une dimension moderne et brûlante par le...

0

Peuples du numérique – vox populi – 📌

Well blow me down, this : folksonomy, since 2004, Thomas Vander Wol 📌. Ma curiosité des effets singuliers de la vox populi, celle de la wiki n’étant pas celle de DeepL et Big Data, etc. (Peuples populations, prédictifs, biopolitiques – the analytic trop still pertinent. Gérés, alors, par l’Etat statistique.) Elyse Graham sur “Joyce and the Graveyard of Digital Empires” (Debates in the DH 2019 je crois) m’apprend beaucoup, plusieurs clés dans l’état contemporain, post plusieurs épates historiques et dans...

0

Déplacements sur le numérique

Je croyais que ça avait à voir avec les forces concentrées dans les champs InfoCom – à P8 aussi, Art/s. Lieux de certains pouvoirs culturels, non-coincidés avec leurs objets. Intérêts de savoir, lisibles dans ces décalages. (Sensations du type “sentiment sociologique“, sentiments des relégations, et de l’état des flux du pouvoir dans le champ universitaire et culturel.) Et ensuite sciences sociales : entreprenant la critique des marques du numérique dans l’économie politique, et dans les transformations, locales et enchaînées, des...

0

Numérique et discours – prise critique

Car pas un ensemble de discours, ni une constellation ou feuilletage de formations discursives, mais le discours lui-même, condition de. Média. Situation méthodologique singulière. Elle demande, il semble, un effort de synthèse inédit, et de cartographie idem. Demande de sérier, rassembler, toutes les traditions méthodologiques pertinentes, qui s’étaient localisées dans des disciplines, champs, cernés. Et de les rebattre. Histoire des sciences et techniques, et philosophie desdites, histoire du livre et anthropologie de l’écrit, histoire des médias, études visuelles et médiatiques,...

0

Mutations numériques – présents culturels

Tiens un instant de pivot de vue p, ces derniers jours : oui, venant en cours de feuilletage dans Télérama et le catalogue replay d’Arte, ça semble avoir eu besoin de l’espace de légitimité traditionnel & de telle sociologie générationnelle et néanmoins, je vois enfin : multiplication inventive en effet, créative, vivante pétillante intelligente, de nouvelles formes, hybridations, accommodations, habitations, appropriations, dans les formats numériques et entre eux et les formats audio, texto, plastiques de plus longue histoire. Croisement des...

0

Altérité dans le numérique

Un composé qu’il faut déterminer, cerner : comment les mythologies numériques – le cyborg, les limites ou extensions augmentations de l’homme par la face machine et la face animale – sont des variations de la question de l’altérité. Quel mythes de l’altérité elles re-fabriquent, rélarticulent : une métaphysique directement branchée en transcendance, une chimère horizontale des-Sixties (elle sera sans doute la plus fine des trois à saisir, même si proche de la version Haraway, dont elle est une source généalogique)...

0

Eva Illouz – subjectivités numériques, sociologie de l’Internet

Tout le laborieux d’Eva Illouz, y compris des directions difficiles à saisir ou à faire entièrement conférer (les chapitres semblent juxtaposés, études, plutôt que construction narrativo-conceptuelle, désorientant) – pour ces pénétrations infiniment précieuses, au final. On les a vues au fil, mais le point d’aboutissement est éclatant. Épilogue : If there is a non-academic ambition to this book, it is to “ease (quoting Emily Dickinson) the aching” of love through an understanding of its social underpinnings. The cruel therapy of...

0

Décoloniser les humanités numériques

J’en arrive là. Je peux s’il faut l’appeler de manière moins grossière ou in your face. Et éviter alors de glisser dans l’ornière de l’audibilité actuelle – champ magnétique des “observatoires” de la réaction – cf 🔍 . Où on doit porter le pesant amalgame entre Decolonizing the Mind (situation discursive et conceptuelle de Ngugi 1986), postcolonial, et décolonial. – La lecture de l’étude sociologique de Laurent Afresne sur la réception de De Sousa Santos (Zilsel 2021/2) est à faire,...

0

Théorie de la culture, re – pour le numérique

Il y a une théorie du code, théorie du sens, et donc théorie de la culture ultimately, dans l’un des fonds logothétique des media studies puis digital studies (pris au sens très lax – vaste brouillard de discours sur le numérique, vase commun pris ici comme flottant) : “extensions of man“, comme l’indique Jerome McGann si philologue, sceptique et humaniste-européen, s’appuyant pourtant sur la puissante suggestion de McLuhan (lui si peu méthodique). Qu’il y a bien une proposition sur la...

0

Ingénierie numérique littéraire : Frédéric Glorieux

Contribution remarquée dans Critique 819-820 (août-sept 2015), Des Chiffres et des lettres. Les humanités numériques (dir. Alexandre Gefen). Son carnet de recherche sur Hypothèses, Résultats : lien. Plus exactement : « J’attends des résultats. Fouilles de documents, expériences réussies et ratées. »

0

Objet pour les humanités numériques : “humanités”

Commencer par ça ! Faire levier comparatiste ordinaire de la position francophone dans les études numériques, et leurs régions littéraires ou sciences-humaines. Généalogie du phénomène du calque de l’américain. C’est ma propre génération qui a vécu (a fait) cette réintroduction dans les termes courants opératoires, français. Enjeux ? Retraductions évidemment ; effacements ? Bien d’autres processus exacts et conséquences. Bon objet d’analyse du discours par traitement de corpus. Pourrais en faire un projet de pratique, apprentissage et approche des techniques...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search