Intellectuels exilés – recherche sur, recherche avec

Question, avancée en CA de Paris 8 cette semaine, des initiatives de recherche « sur » (car c’est avec) les Universitaires pour la paix, les « réfugiés », les « exilés », enseignants, chercheurs, étudiants.

Comment « intellectuel » se reproblématise avec ce cadre. Doit être problématisés. Il n’y a pas qu’une sociologie des savoirs et de leurs acteurs à exercer : bien aussi la dimension géo/politique du social.

. Solidarité UP ! Turquie.

 

. Pas seulement : développer des savoirs sur les identités élastifiées et complexifiées, douloureuses et meurtrières (Making Muslim Space, avec ses contributions en anthropology mostly, tells a common thread of a story mostly, of the reinvention of Islam in the new articulations of diaspora), mais développer la critique. Où sont les forces critiques pour le savoir, générées par les situations d’exil. Depuis le cadre de la géopolitique du savoir, et de la différence culturelle comme moteur de savoir. Où sont les forces, où se génèrent les forces. Castoriadis, Arendt, Levi-Strauss. Mettre en rapport avec les postcolonial scholars, intellectuals, Dirlik et al. Les nationalismes des libérations anticolonialiste ; les étudiants noirs des 30s ; les résistances aux pouvoirs at home depuis l’exil. L’exil comme creuset pour le politique at home, geopolitisé et internationalisé.

Aussi le fil des expériences des décennies – une histoire du Parlement des  écrivains et villes refuge (C. Salmon). Une histoire des engagements des intellectuels, contexte français riche en récits de cette tradition, canon français. Ses formes, ses acteurs, ses logiques, comme articulations dans la texture des situations historique. Organicité des intellectuels. Être organiques à l’histoire. S’articuler dans. Internationalement.

Condition internationale de la critique. A partir de la République des lettres – Genève ; Anvers La Haye ?

 

. Une autre prise est bien sûr d’aller fouiller en comparatisme, dans l’histoire discursive anglophone (à double titre : le majoritaire, et mon majoritairement connu) ce qui amène directement la dimension des points d’accueil et des réseaux de soutien international des exilés. (Opérations de prestige incluses).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.