Intellectuel organique – tendre vers, ici

Comme toujours, le terrain est ici. Redécouverte, régulière, et toujours euphorique.

La « théorie critique », la localisation du savoir, dont ses coordonnées postcoloniales, le travail intellectuel et l’acteur intellectuel, l’organicité intellectuelle elle-même (elle « même » parce que au cœur, au radical ; parce que exactement placée sur la ligne des partages et des fronts) : ici, tranquillement. Anthropologie toujours revenue de tout exotisme.

ET c’est l’ici qu’il s’agit d’inventer – analyser/produire. L’ici jamais donné, même si archi-représenté.

Je poursuis la lecture de F Truong, Jeunesses françaises, très articulate de tout le discours sociologique sur l’école et le noeud des questions liées (un champ bibliographique structuré, partagé, substantiel), très fin de série d’aperçus pénétrants, chaque fois éclairants, et sympathiques. Un peu trop éparpillés pour garder vraiment en fil théorique, pour le moment – sans doute le récit global une fois posé le rendra mieux reconnaissable.

 

Il y a « intellectuel organique » – mais aussi, moins héroïque, intellectuel situé.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search