Linguistiques islamiques

Il devrait y avoir des linguistes islamiques comme il y a des linguistes de l’hindouisme, nécessités d’une linguistique de la récitation, du texte, ici du message. Ils sont bien dans l’histoire, et M Arkoun va me les présenter dans  La Pensée arabe, insistant comme il fait dès l’approche sur les spécificités linguistiques du discours coranique et toute son extension religieuse.

Les premières réponses sont dans le tissu institutionnel dense des pratiques, formes et corps sociaux, disciplines du savoir et du social, produit à partir de cette source discursive : théologie, droit, exégèse, sciences auxiliaires, mystique (poésie) ; cultes, rites, récitations.

Voir comment l’histoire a rendu possible et impossible des Panini arabes. En question immédiatement est l’officialisation de la Vulgate du Coran, Uthman, autour de 650.

Et voir l’histoire des rapports spécifiques entre Coran et langue arabe, et donc mondialité de l’arabe.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.