Étranger et âge – diversité des langues et rapports de générations

Je continue à me rendre compte, lent et sûr, cohérent, cumulant – que la séniorité est une libération comme l’est, l’a été, si généreusement pour moi, l’étranger. Targette, translation, mobilité de l’échelle des valeurs, quel soulagement. Il en va d’un comique, quotidien ; d’un exercice, quotidien, du savoir (mon éros de choix), apprentissage. D’une expérience collective aussi, infiniment rassurante également. Les Années, d’Ernaux. Il y a eu – il y a donc – de l’histoire, où : j’y ai été.



Citer ce billet
Claire Joubert (2023, 1 mai). Étranger et âge – diversité des langues et rapports de générations. Ce que fait un angliciste. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/na0l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search