École des chartes – paysages normaux et espace de l’érudition

Lecture de notes sur l’École des chartes – la même lecture est à faire sur l’Académie des inscriptions et belles lettres : doucement sidérée (c’est la longue habitude de ces privations, et obstacles, réserves) de l’inaccessibilité structurelle de ces pôles du savoir, et leur ignorance, autre que comme un horizon muet, mur, hors-course, dans la culture “normale” des sciences littéraires et culturelles du système général d’enseignement et la recherche qui lui est affiliée. On dit recherche, doctorat, disciplines et sciences. De même qu’on dit institutionnellement (Guillory en montre la logique “professionnelle”) disciplines, structurellement homomorphes, même si chacun sait leur hiérarchie sensible et dure. Car les disciplines sont très différemment connectées avec, maillées dans, des réseaux où ces espaces sont inclus. L’histoire, certainement, glorieusement – mais aussi la littérature (une certaine, justement), philologie, langue & litt latine et philologie romane, histoire des textes, histoire du livre, interdisciplinarité de l’histoire, du texte et du droit (l’archive), bibliologie, codicologie et paléographie d’accord, et tout le Moyen-Âge d’accord.

Lieux, donc de l’érudition, “française”, comme on dit école française de science historique. Et on est dans un autre monde. De même les circuits où évoluent les praticiens de l’EPHE, certaines zones du CNRS, les Académies, le Collège de France encore autre chose.

Duh. Et mais force de l’expérience, ou réalisation. Ici aussi, une question vive, champ d’intensité, de l’exclusion moderne et du déjà-là classique. (Pendant ce temps je continue la lecture du Journal de Márai, au printemps 1944 à distance angoissée des bombes, il circule dans les lectures – “Devenez vieux“.)



Citer ce billet
Claire Joubert (2023, 20 juillet). École des chartes – paysages normaux et espace de l’érudition. Ce que fait un angliciste. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/na1i

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search