Anciens et modernes : ironies otsogaines

Sens de la comparaison d’Otsog : c’est la question qui est prise par les quelques études que je trouve, non absentes et non oublieuses, sur l’histoire de la “phrase”, du “mot”. Anachronisme d’y lire un thème du progrès des connaissances. Maillage signifiant avec les philosophies chrétiennes et médiévales de l’histoire : sentiment de la fin du monde ; mais aussi nouveau testament comme histoire et historicité même du christianisme. Au moins ces deux grands fils. Antiquité des rapports entre ce qui prendre plus tard la position et la dénomination de moderne et ancien. (Renan, par exemple, est encore dans la fluidité de ces problèmes, alors même que le sens moderne de “moderne” – et sa relation à la “science” se durcit. Christianisme, comme historicité, “mouvement”, modernité.)

Une histoire culturelle de la science donc, dans Otsog, en ironie d’une histoire de la science (qui emprunte sans peut-être le savoir la philosophie de l’histoire inhérente au worldview de la science, et à sa stratégie culturelle même : moderniser, rompre un temps épistémique, révolutionner). L’ironie est dans : la rupture scientifique, qui dénonce comme non-scientifique ce qui est pré-moderne dans les savoirs, est elle-même prise dans, sujette de, l’histoire de l’histoire, et des formes culturelles et institutionnelles des savoirs. Ironie sur la prétention de modernité. Qui est aussi sur la prétention de scientificité. Donc réflexive, c’est ce qui devient drôle.

Le collège est plus invisible – et plus longuement et largement collège, moins exclusif donc – qu’on croit. Collège, et république. (Je tombe sur cela en lisant Aron sur Weber, qui semble partir du Savant et politique pour un tout autre projet, à lui, combat sien et dans son aujourd’hui, sa logomachie.)

Après, ou au-delà, the final twist : les ironies de l’autorité. Où deviennent actives les méditations pratiques et vertigineuses de Tristram Shandy. Sous la forme narrative, énonciative. La paternité, et son rapport à l’autorité. Lequel des nombreux relais légendaires de cette chaîne nains-géants dit : “plus vénérables” sinon plus perspicaces, les écrits des Anciens ? – ici riff, je ne sais plus, ne suis plus, ce que j’écris — Je note télégraphiquement 💭

La science : réenglobée, contra sa prétention, dans l’histoire culturelle. Dans la culture. (D’où des propositions récentes de réarticulation, dans les science studies par ex. Qui ont un nom à elles, comme poussée sociale dans le champ universitaire, plutôt que comme projet ou propos même. Réarticulation elles-mêmes ; voir alors le détail local-conjoncturel des motivations de cette reprise.)



Citer ce billet
Claire Joubert (2023, 20 juillet). Anciens et modernes : ironies otsogaines. Ce que fait un angliciste. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/na1j

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search