Recherche et public – International Women’s Day 2018

Fait un peu tourner la tête, la multiplicité des fils sur lesquels je vais aller jouer en me glissant dans les positions qu’ELB a programmées pour moi à Jakarta. Le rapport aux différents espaces de parole, eux-mêmes superposés en jeux de langage sociaux et spécificités culturelle. Plus l’articulation, toujours à refouiller, entre discours universitaire et parole « publique », au « public ». Interfaces et délicatesses de la critique, particulièrement. Parler en Indonésie si inconnue, et parler dans la sphère du Grand Discours, perchoir, UN et bonne volonté progressiste/unanimiste. Ce qu’un universitaire, chercheur, – ce que fait un angliciste – peut dire ici, de placé, interactif et relatif, avec un quelconque intérêt pour la recherche.

Sur les questions serrées du féminin (comme ailleurs sur les fronts contemporains de la question de l’étranger), des cheminements très étudiés sont indispensables. Grosse intensité de fouille, tout en sachant que ces savoirs viennent après leur performance : aller parler (se donner à entendre, s’entendre parmi les autres paroles des même séances) pour savoir.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.