Interventions théoriques – analyses de la critique

J’aurais envie de prendre le temps d’une étude du texte de Catherine Coquio, intervention dans le cadre du colloque sur la Syrie cet hiver dont elle a été l’initiatrice. Et avec lui, d’autres interventions d’intellectuels et scholars et théoriciens – me vient en été Who Sings the Nation-State -, pris avec ces textes dans les situations d’enonciation qui m’intéressent : le point où « l’intellectuel » « se mêle de ce qui ne le regarde pas », selon la formule de Sartre, qui donne encore à fouiller.

 

Il s’agit évidemment d’étudier mon impuissance. De quoi elle est faite, quels pouvoirs et privilèges elle implique pourtant, et comment la tourner, la faire agir. Y compris pour crever les baudruches de l’utopie, la prétention, critiques. Il s’agit du pouvoir du culturel, pouvoir du sens et du travail du sens.

Critique de la critique ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.