Ambedkar – rhétorique, politique

Beautifully apt on Ambedkar :

In the words of Anil Gajbhiye, a Dalit littérateur, Ambedkar’s writing in Bahishkrut Bharat was a unique combination of “clarity of thought, erudition, adherence to science and rationality, measured formulation, gravity of language, forceful expression, logical disputation, and expression of ridicule through sayings and popular expressions. (p. 236 in A Part Apart – titre emprunté à un énoncé d’Ambedkar, et en bonne écoute donc de la poétique, caractéristique).

Le plaisir très particulier de trouver, au fil de mes enfoncements dans la texture de plus en plus densifiée de la biographie (Ashok Gopal suite), des témoins et compagnons qui ont été sensibles au talent rhétorique d’Ambedkar : au sens le plus exact et plein, en logothète. Poétique du pouvoir : torsion discursive d’acier. Je note avec attention tout ce que j’ai à apprendre sur la dimension du bilinguisme (au moins, comme dit Derrida) : écrire en anglais, écrire en marathi, et la formation qu’Ambedkar s’est donnée lui-même très délibérément, très soigneusement, auprès de la littérature marathi(e ?)

Je tourne autour de rhétorique en l’occurrence, en tant que mode du poétique : il s’agit de la maîtrise de l’éloquence publique pour très délibérément construire le mouvement social et la socialisation politique, politisation, de groupes de population ; il s’agit des savoirs-faire professionnels de l’advocacy, à laquelle Amdedkar est très attaché (rapport à la force institutionnelle, administrative même, où il identifie un espace de socialisation pour les Depressed Classes, par l’emploi et l’intégration, sociale et politique, après les formes pionnières de la carrière militaire). Encore : de la cultivation, à visée de politisation (à la fois mobilisation de lutte et exigence de participation politique, horizon même de la lutte), de la culture populaire : langue, poésie, citations, mastheads pour les journaux créés successivement, mots d’ordre, ralliements. Des langues, des énoncés d’identification et de mobilisation du collectif. Le public et le populaire, et le politique (la polis, exercice équilibré du gouvernement) comme expression des équilibrages sociaux conquis, au sein d’un espace social commun, réinvesti.



Citer ce billet
Claire Joubert (2023, 21 octobre). Ambedkar – rhétorique, politique. Ce que fait un angliciste. Consulté le 24 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/na2l

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search