Savoir et dêmos – expérience IAL

Les interfaces entre savoir et action. C’est théorie et praxis, mais aussi théorie (ou sens) et émancipation.

Les savoirs du social, organiques ; la Politics of knowledge top-down ; le savoir et le dêmos.

L’expérience, tout à fait garbled encore jusqu’ici, du cours de L1 (IAL, Introduction aux études littéraires anglophones) où je projetais de réfléchir en pratique au savoir de L1, malheureuse. Et alors, un peu amèrement (après l’euphorie du cours Litteartures du monde musulman cet automne), instructive. Y comprendre quelque chose. Je me plie à écouter : j’entends des attentes majoritaires, formelles, langues de bois, qui me semblent imposées et aliénées. A moi de juger de l’intervention qui fait sens ici, dans des passages tâtonnants. Le programme de la critique n’est pas nécessairement critique, précisément ; mais imposition d’une abstraction, aliénation en réplique, culture savante culture bourgeoise.

Messages que je reçois, ou que je crois  recevoir – Narcisse n’aidant pas à l’écoute juste et correctement ouverte : rejet de mes avances diverses. Rejet d’une prise par les situations des étudiants présentées dans leurs propres termes (après pourtant très bonne séance de départ, disparition des étudiant, dissolution du groupe formé co-énonciativement par cette discussion), rejet de la prise de « haut » par l’histoire et l’histoire des valeurs, rejet des travaux de théorisation sans doute insuffisamment préparés (lecture de Eagleton), etc. Je réduis les modes abstraits, il reste un fil maigre autour duquel construire une formation. Y aura-t-il un cours ? De littérature ? Une initiation à l’étude littéraire ?

Sale expérience (résistance et obstacle plutôt que possibilité attendue et ouverture), côté narcissique, au moment où je suis préoccupée par la vulgarisation, l’outreach, « l’université ouverte ».


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.