Savoir, pouvoir, aliénation

Le travail scientifique a-t-il toujours été aussi aliéné ?

Toutes les enquêtes historiques sur les situations des institutions et des acteurs du savoir dans les coordonnées de pouvoir donnent à lire des effets d’inscriptions comparables. Sciences coloniales, Cold War sciences, sciences de l’Etat-nation, higher education Globalization, etc. Mais ce comparatisme fausse l’évaluation, facilement. Il s’agit toujours, dans l’analyse (par historicisation) du pouvoir, de la tâche critique exigeante (car il faut toujours s’extirper des prises en masse où se donne le donné) de cerner les spécificités, et d’évaluer les quotients, comme les modalités ou les stratégies, des pouvoirs.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.