Sidérer, considérer, Marielle Macé

Migrants en France, 2017. Verdier.

Comment on ose, ce sentencieux. Se prendre pour ; entonner en voix publique.

Et l’indécence particulière de la priorité à la poétisation. En passant par le fétichisme étymologique, à contre-poème – « sidérer » & « considérer », avec quelle grossièreté politique (éthique même si on veut), pour le prix de l’emphase.

La question de la publication, qui me taraude gentiment ces temps-ci par sa radicalité (quelle évidence qu’une valeur de la parole se forme et se mesure par la publication ?), ici bien perplexe.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search