Sidérer, considérer, Marielle Macé

Migrants en France, 2017. Verdier.

Comment on ose, ce sentencieux. Se prendre pour ; entonner en voix publique.

Et l’indécence particulière de la priorité à la poétisation. En passant par le fétichisme étymologique, à contre-poème – « sidérer » & « considérer », avec quelle grossièreté politique (éthique même si on veut), pour le prix de l’emphase.

La question de la publication, qui me taraude gentiment ces temps-ci par sa radicalité (quelle évidence qu’une valeur de la parole se forme et se mesure par la publication ?), ici bien perplexe.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.