Comment, l’actualité insupportable : avec

La question de savoir comment vivre les horreurs multiples de ces années, et les atrocités délibérées en particulier – actuellement Gaza, l’Ukraine, inflammation au Yemen et Liban.
C’est : les possibilités du collectif et des collectifs (lesquels, dans quelles conditions, sous quelles déterminations, justement changeantes), les réactions possibilités et responsabilités de l’individuel. A l’expérience quotidienne de la difficulté à s’informer, s’agissant de Gaza en particulier (enfin un tableau des acteurs et logiques historiques du Hamas, Leila Seurat, dans le Diplo, dec 2023) : peut-être une face de la difficulté, sur laquelle une marge d’action est possible à creuser, justement la nature du rapport de l’articulation entre l’individuel et le collectif. Avec qui vivre cela. — Et, sur un autre plan, dans quelles alliances, toujours, pour un progressisme. Point is : ça se vit socialement, et par les différentes dimensions cumulées et croisées du social. Non, à titre citoyen et intellectuel, sur un théâtre de l’action politique. Lui sera la scène des acteurs effectifs et des commentateurs professionnels ou portés à cette scène par ceux-ci. “Ceux qui s’en croient les auteurs”, “les habiles” de Rimbaud. Ceux qui se croient (ou ceux qui croient aux) incarnés, hypostases de l’histoire, voix de. Se hisser à représentativité (Macron dans ce rôle, avec foi dans un savoir-faire communicationnel, en carton-pâte, “de carton”.) Prétention de. Parler au nom de – du politique, du national, des responsabilités. Et pourtant les responsabilités.

Comme il y a, toujours, à réimaginer l’articulation, les. Ce peut être, sans doute, dans des bords politiques qui y ont intérêt, identifier son camp, performer & afficher son identification, avec mots d’ordre, objet marqués, arguments et logiques identificatoires. Dans d’autres logiques : avec qui le vivre, le sémantiser, l’informer, le discuter en effet, lui donner noms et récit et représentation. Comment construire, favoriser, les avec de ces sens. Éthique stratégique, active et non métaphysique.

Il s’agit beaucoup de s’informer, de réunir de l’information, du contexte et de l’histoire. Le journalisme, pour les segments qui travaillent, et ils sont nombreux et engagés. Il y a des luttes idéologiques, logomachies de front, mais il y a aussi un travail de savoir et d’analyse, grosse activité culturelle à conduire. Découvrir, aussi, et donner à voir, rendre publics, les circuits de l’action en l’occurrence : acteurs de la situation, acteurs et organes du modelage du sens, réseaux géopolitiques concernés.

Balbutiements entre les théâtres.



Citer ce billet
Claire Joubert (2024, 8 janvier). Comment, l’actualité insupportable : avec. Ce que fait un angliciste. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vjvm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search