Activisme, pragmatique, rhétorique – David Cannadine on class

Lisant Class in Britain, David Cannadine (1998, Yale UP) – qui reprend la question en historiographe, et historien des discours et “social perceptions”, “description” ; “vision” & “division”. Proposant de relire la “classe” moins par la sociologie que par la rhétorique (où il reprend les termes proposés par P.N. Furbank, manifestement un de ses interlocuteurs contemporains parmi les historiens britanniques).

Il fait apparaître l’aspect d’un activisme hiérarchique, dont Burke donne les premiers repères et thèmes avec Reflections, 1790. “Loyal Association movement”, par ex., évoqué p. 63. Dans le contexte de sa thèse sur : non pas l’émergence de la classe (réalité sociale nouvelle, telle que lue par E.P. Thompson, clairement son modèle à déconstruire) mais la politisation des discours sur les classes et des 3 grands modèles de “social perception” quant à l’auto-description de l’ordre social.

Bon de voir se construire une histoire sociale pragmatique, encore une. En temps, explicitement contextualisée, de réaction postmoderniste contre les matérialismes d’inspiration marxiste.

La pragmatique donc, du social et de l’histoire. Aspect de l’activisme : à ne pas amalgamer, pour commencer, avec le mouvement social. (La question ici est : se prendre pour un acteur / se trouver acteur, acté. Où se retrouve la vieille classe en soi /pour soi.) Et : l’activisme comme décisions énonciatives, déterminations de mots d’ordre, logothéties, vues et termes. Par exemple dans la chronique de Cannadine : Adam Smith, premier à poser le travail et les rapports de production (possession des moyens de production) en base de l’identité sociale. “L’identité sociale” comme objet même des conceptualisations politiques, des actes politiques. Propos : que nulle représentation n’en était possible jusqu’aux révolutions des 1780s-1840s hors des 3 modèles (néoclassiques, XVIIIe – hiérarchique, tripartite et duel-conflictuel) ; que celle d’A. Smith fait une percée effectivement nouvelle. Imagination d’ “identités sociales” : de “sujets politiques“.

Reste à penser l’articulation entre logothète et dêmos, pour ce qui est d’ici. Ce qu’est un auteur, énonciateur politique. Force sociale et formation sémantique-sociale.



Citer ce billet
Claire Joubert (2024, 22 janvier). Activisme, pragmatique, rhétorique – David Cannadine on class. Ce que fait un angliciste. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vmxs

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search