Poétique du social : l’inconscient

Au-delà de l’intersubjectivité, dont rend compte globalement la théorisation de l’énonciation par Benveniste et qu’une poétique sait gérer et prolonger, je cherche le lien vers « le peuple » (passerelle juste ou erreur de chemin ? Je continue à le construire pour l’éprouver en tout cas) comme  plan anthropologique de l’inconscient social. Où « une » société devient cette actrice paradoxale, actrice de l’histoire a posteriori et sans actes, ou de l’histoire vue de loin par masses, sans individus. ? Qu’on saisit en observant les transformations.

Ici Saussure clé. Duh.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.