Appris à la radio – # 2

Enregistrement à Fréquence Protestante hier, Clarisse Herrenschmidt, « Entre les langues ». Sur le globish et le postcolonial mais aussi FEU!! encore une fois.

( https://frequenceprotestante.com/diffusion/midi-magazine-du-25-04-2018/ )

Nouvel apprentissage, après la première leçon concernant la parole à conduire par rapport aux questions posées. La nature happenstance du dialogue, la texture des malentendus multiples possibles, l’improvisation dans – le saut assez vertigineux – dans le présent de l’énonciation. Qu’il y ait un propos à vouloir faire entendre, dont poser au moins quelques jalons, à l’occasion du parcours proposé. The rest can take care of itself.

Deuxième leçon, qui concerne cette fois moins le propos que son explication, sa présentation vers un public. Inconscience de la parole, légère absence au sens, dues à l’émotion de la sellette. C’est une condition. Avec elle donc, il s’agit de : veiller à compléter les propositions, placer leur arc entier. Du plus loin : contextualiser ; au plus détaillé : suivre la ligne du propos jusqu’à son bout, tenir le propos entier, dans la rapidité nécessaire pour cette autre pression du direct : le souci du temps. Au risque de la bribe, allusive, et donc fermée sur l’entre-soi initié.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *