The Germans, Norbert Elias. Sociologie du national

Power Struggles and The Development of Habitus in the 19th and 20th Centuries, 1989, 1996 transl.

Une sociologie allemande, clé pour l’histoire nationale-culturelle des savoirs. Clé comme avenir, comme suite, de la séquence Humboldt/Fichte, sa tension perdue au profit du seul nationalisme et culturalisme pendant l’âge philologique. La suite peut repartir par le social, contre les nations. Voir Boas, et la généalogie décalée qu’il illumine dans le pass de l’anthpologie allemande ; Wundt et tout Berlin « pensant les peuples ».

Note sur habitus dans la Préface, IX : « The concept is in no way essentialist; in fact it is used in large part to overcome the problems of the old notion of ‘national character’ as something fixed and static. »

Plus, of course, the simple epistemological frame of the process. Civilizational and decivilizational.

Sociologie du national. Through state-formation, and its effect on habitus.

 

An unexpected ressource, support, inspiration, and logical continuation (if the history beyond Boas were realized) in readings for Saussure. Another possible critical treasure, at least for its timeliness in the chronology of scholarship.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.