Nation et peuple, contd.

Rappel : que le nationalisme \ le sentiment national (“national pride” et ce qu’Elias regarde ici) est indissociable de la démocratie libérale, et de la souveraineté du peuple. C’est-à-dire que l’international dans l’époque des démocratisations reste associé, par contraste, avec “the international culture of the nobles” (Elias, 18).

Histoire des valeurs de l’international, de ce cosmopolitisme (dans l’est limites de l’Europe) à l’internationalisme, en démocratisation beyond liberalisme etc. Ces variations.

Il faut vraiment replonger dans ce qui fait pivot avec la paix de Westphalie, 1648. On s’y réfère, mais laissant la porte fermée du côté de l’après moderne. Remonter.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.