Littératures françaises – culture de tuffeau

Envie des littératures de tuffeau, soit renaissantes ou en constellation autour de la Renaissance, prolongées à l’âge classique : d’un lointain Rabelais à Montaigne, Ronsard Du Bellay, La Rochefoucauld ensuite. On basculera dans Balzac ensuite. Les Lumières sont déjà parisiennes, et urbaines.

Les provinces d’histoire littéraire, royales encore. La Loire. Et le françois.

Des lectures d’âge mûri (comique de se retrouver à cette place sérieuse, et pourtant de l’habiter) de lecture, retours, boucles. Une tendresse, aussi. Qui est folklorique, fétiche, toute sociale même si son sentiment est tendre et intime. Un effet Les Années, par quoi je veux dire Annie Ernaux, le soi dans le je. La fraîcheur de la dynamique inverse à celle qui m’a fait la passion de l’étranger.



Citer ce billet
Claire Joubert (2024, 17 mai). Littératures françaises – culture de tuffeau. Ce que fait un angliciste. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11oke

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search