Traduction et les interlocuteurs

Une autre voix, déjà multiple par la traduction et les commentateurs, va accompagner la traduction d’Ambedkar, j’attends de la rencontrer mieux : Dewey, traduit en France, dont le travail de Joël Zask, mais bien d’autres interlocuteurs encore à repérer. Stroud m’a définitivement inscrit dans l’écoute le sous-texte de Dewey et de la discussion du pragmatisme – même si l’entrée dans les perspectives d’O Herrenschmidt me recentrent sur bien d’autres fourrés de conversations plus directement impliqués. Pour autant : j’attends Démocratie et éducation avec impatience, la traduction est de 1968 (si l’édition de 2011 et il me semble qu’il en existe deux plus récentes, 2018, 2022), et son auteur largement effacé d’ailleurs, difficile à identifier, peut-être sous les couches historiques des lectures, introductions, mises en place paratextuelles – ce sera à faire.

Il y a aussi la foule des références d’Ambedkar même. Impliquant un jeu des langues toujours actif (situation indologique et indianiste de l’Inde – l’ “Invention de l’Inde”, dit R Lardinois), mais aussi l’état de grand pan encore quasi muet du côté francophone. Les voix de C Jaffrelot, et al., oui. Celles des traducteurs des intertextes ambedkarites : sont celles qui sont pertinentes et vont apparaître au fil du travail.

Et déjà aussi les voix des traducteurs espagnol, italien, israélien. Un autre plan entier, qui est à venir.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Claire Joubert (15 juin 2024). Traduction et les interlocuteurs. Ce que fait un angliciste. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11tze


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search