La démocratie, les démocraties, la politique étrangère

C’est tellement une évidence qu’elle est difficile à saisir et cerner : qu’il n’y a pas la démocratie mais les démocratieset justement la coexistence et l’interaction avec les territoires qui restent dans d’autres régimes de souveraineté et ceux qui deviennent des potentiels de colonies pour lesdites démocraties.

Elias y revient 154 : en soulignant la distinction entre les “great secular social beliefs of the 19th and 20th century societies … such as conservatism, communism, liberalism and socialism” (nice alphabetization there) : “the latter gain their primary impetus from the changing balance of power within particular state-societies and irradiate inter-state relations only secondarily. Nationalism gains its primary impetus from the changing balance of power among different state-societies and irradiates only secondarily the tensions and conflicts among different social strata within them.”

Il n’y a jamais la démocratie.

?

Ça fait le plus grand bien, par ce biais, de plonger un peu dans le 17ème siècle et son propre pivot politique, où un.e moderne a tellement à apprendre, en Verfremdung. Guerre de Trente Ans, conflits qui modèlent les états-nations en système europée, avec la sortie de la féodalité et le règlement, un règlement au moins, du schisme religieux. Statu ante, indispensable.

Aire de la politique étrangère, intégrante à toute démocratie. Définissable, Elias le fait en tout cas, comme la zone où le monopole de la violence ne s’étend pas avec les processus de civilisation/étatisation. Zone de la guerre, et donc de l’ethos des classes guerrières (selon le récit reconstruit par Elias, c’est par tradition, et adoption trans-classe d’une tradition spécifiquement guerrière dans sa sociogénèse). “Fear and suspicion of others”, insoluble dans la civilisation (ou conservée ?), sur ce champ.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.