Guattari sur le groupe-sujet – transversalité

Résumé des attentes, dans L’Institution renversée (et avec Guattari spécifiquement) concernant la clinique de soin, pour moi concernant l’université :

Autrement dit, le groupe peut-il à la fois assumer ses finalités économiques et sociales tout en permettant aux individus un certain accès au désir et une certaine lucidité quant à leur destin ? 46.

Le « groupe sujet » contra le « groupe assujetti », comme groupe révolutionnaire ou institutionnalisant. En connaissance de sa précarité, « instinct de mort », et analyse permanente (écho, lequel exactement, de la révolution permanent ?).

L’analyse comme acte sémantique et énonciatif ? Acte théorique-politique en tout cas.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Claire Joubert (3 juin 2018). Guattari sur le groupe-sujet – transversalité. Ce que fait un angliciste. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9lk


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search