L’institution : question des 60s

L’Institution renversée, et tout le travail de présentation des expériences et débats et auteurs et concepts par Valentin Schaepelynck, fourmille de ces brillantes propositions, ces points de vue pénétrants, forts en liberté intellectuelle et chemins originaux. La qualité de ces apports –  et leur contexte historique de possibilité.

Mais vu globalement aussi : pourquoi l’institution, comme objet si commun, si travaillé, par de tels points d’entrée disciplinairement et socialement divers ? Objet, question, d’époque. Époque de la décolonisation – je note aussi (Wilhelm Mühlmann, je découvre, Le Messianisme révolutionnaire du Tiers-Monde, 1968 duh, et l’usage de ce travail d’anthropologie pour l’étude des dialectiques entre « forces sociales et formes sociales », comme ien ramassé dans la prose de VS). Mais surtout bloc historique de l’Etat social : le concentrationnaire, le bureaucratique, certainement. L’autorité, le pouvoir. Et le politique, question d’Arendt. Mais aussi : la révolution, question sans métaphore à ce temps-ci. Puis – mais c’est en fait pendant, et c’est ce qu’il faut retracer – l’émergence des cadres, la transformation proto-postindustrielle du capitalisme, et la privatisation de l’instituant (R&D, militaro-industrial-academic complex, think tanks, du Plan aux boites à idées, etc.)

Transformation des fonctions et de la « prégnance de l’Etat » (dit René Lourau cité par VS). De l’Etat social et planificateur, foyer légitimant des légitimations, à une situation de compétition avec d’autres espaces et instances, privés, libéraux, néo. L’arc parallèle entre la fin du sovietisme et l’organisation de la mondialisation postindustrielle.

Les 60s : années de ce double mouvement, révolution et réinvention du capitalismes. Les 80s, le point de visibilité, rupture de la tension.

De l’institution point de mire de la critique – à ? Il faut identifier les transformations de cette question ;  elles sont nécessairement repérables.

Voir donc de même : ce qu’il détermine la possibilité de la sociologie émergente, au tournant du XXe siècle. Comme science de l’Etat, nécessairement aussi science d’une version historiquement nouvelle de l’Etat.

Et j’oubliais : paramètre des gauches au pouvoir. Les problèmes de contradictions que ça pose. Structurellement ?


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.