Populisme – peuple sans division

Au passage dans Morin 2, La Brèche, où il s’agit bien de révolution :

le mouvement étudiants fait fonction polymorphe de parti de la jeunesse… où tous les ordres sont réunis …de vrai parti populiste dans son élan fraternisateur vers les classes populaires. 98 (Morin parle aussi des « blousons noirs », acteurs tôt ralliés.)

Le populisme vu comme qualité, en temps révolutionnaire, où il s’agit de la « résonance » (94, extension à tous secteurs, trans-cloisonnements) soit liens d’équivalence entre zones classes positions – Laclau ici. Populisme agrégatif du mouvement, euphorie des ralliements, nouvelles alliances, horizon de société sans division. Ici, déhiérarchisée, débureaucratisée.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.