Olivier Roy encore : politique islamiste, éthique islamique

Encore un aperçu satisfaisant chez Roy, en sociologie.

L’Echec de l’islam politique (1992 !) : insistance sur la nature politique du projet islamiste, en rupture avec la tradition islamique et en toute modernité, dont inspirée de l’Occident et du marxisme (et promue par de jeunes éduqués, scientifiques surtout – soit ici aussi la modernité) ; et caractérisation du reflux de l’islamisme (mouvance et jamais internationale) comme glissement dans la moralisation : éthique et non plus politique, vertu devant donner la justice, termes religieux. Société comme communauté. Et alors « glissement », dit-il, de l’islamisme vers des « néo-fondamentalismes », apolitiques.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.