« Nouveaux intellectuels islamistes », Roy

Les savoirs subalternes, acquis en autodidacte et dans la vulgarisation, fragmentaires, sans « universel » cognitif, hors institution de savoir, contre-institutionnel (ni les universités occidentales, ni les madrasas d’oulémas compromis dans les régimes d’Etat en jahaliyya).

Mémorisation, de l’hétérogène. De la part de « lettrés » « éduqués » du secondaire et non plus du supérieur, théorie de la lumpenisation, pour Roy.

Lumpen et subalterne, pas facile à articuler. Peuples troubles et trans, souvent idéologiquement équivoques. Ces caractères marqués dans « le rapport au savoir », selon la perspective de Roy.

Effets ironiques de la massification de la scolarisation en pays postcoloniaux. Structure touchée ici : la socialisation du savoir auprès de l’Etat. Fonctionnariat.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search