Modernité de la culture : observer et participer

Je comprends mieux, enfin, le positionnement de réflexion où travaille à se mettre Anna-Louise M, depuis 75 à ses seminaires de traduction avec les migrants et ses initiatives universitaires. Un travail de, habitat de, l’interface, et une attitude d’observation et participation (c’est l’ambiguïté difficile conceptuellement de la modernité, à la G. Stein) à l’invention du devenir social, culturel, politique, de l’espace de l’interface et au-delà vers les hinterlands plus profonds plus centraux.

Position de l’ethnographe : interface de la traduction, voir et dire. Il n’y a pas d’indigène, pas de savant.

Regard et voix, regard comme co-voix. Si j’essaie de faire agir le cadre de la sociologi de l’action, Touraine, 1978.

C’est le pont de vue de l’histoire, dans le fin de l’historicité. Sa fragilité, à rebours, est dans son équivoque axiologique, jusqu’à politique. Mais ce pôle reste nécessaire, justement devant les positions plus classiques, sûres de leurs valeurs et jugements politiques. Le parti sans parti de la créativité anthropologique, ou sociale, c’est tout d’un.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.