Nietzsche fait lire Foucault – et Saussure et la naissance de la sociologie

C’est sur qu’on se sensibilise à la méthodologie de Foucault en passant de près dans La Généalogie de Nietzsche. Distance critique mieux assurée sur sa pratique philosophique qui est une opération sur l’histoire. Manipulation, façonnage de l’histoire, dans un mode comparable, intertextuable, avec Nietzsche et sa philologie paléontologique, la préhistoire de l’homme. Terrain de science d’époque et terrain de fantasmagorie conceptuelle, anthropologique, et épistémologique. Valeur des plongées dans telles séquences, des projections de telles évolutions / ruptures. Valeur conceptuelle et critique, soit. A lire comme une production polémique, précisément, et sans confusion avec un projet historien.

Voir ce que fait Saussure dans dimension de l’histoire en 1887. Voir bien sûr , plus tard, ce que fait Benveniste dans une culturologie des institutions primitives et oui, le problème du pouvoir chez Benveniste.

Et voir ce que trafique Nietzsche dans les décennies de genèse des sociologies. Contours très flous, floutés pour permettre à d’autres concepts  de trouver leur espace d’expansion, du problème de l’histoire de la socialisation humaine. Plot conceptuel de la naissance tyrannique, noble et guerriere, de l’Etat. Puis régularisation de l’homme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.