Étudiants étrangers : surprises from the Subaltern

Conversation avec Charles S, un peu tourmenté par les découvertes de nouvelles analyses sur des chiffres et des données récentes de la situation électorale/syndicale des étudiants – et des étudiants étrangers, à P8. UNEF/Union des étudiants algériens de France UEAF, devant la liste Hold Up, écrasée. Et absente à la CR.

La préparation du colloque de janvier sur « Enseigner à P8 aujourd’hui » (= 50 years on) avait déjà fait monter la question de la voix des associations étudiantes, voix déjà formées, instituées, organized. Voix que d’ailleurs nous n’avons pas pu engager dans le débat, mais deux individus prêts à raconter, à se prêter au jeu. Voir aussi leur position ainsi, et le positionnement dans lequel le panel les a mis (= moi-même).

Conclusions du déjeuner : « le subalterne » surprend, c’est exactement son pouvoir critique mis en stratégie, ou rendement, dans les Sub Studies. Chien dans les jeux de quille, joker de la civility, logiques propres, à faire apparaître par un sacré travail de décentrement du regard. Par exemple hors des grands récits des pointus des sciences po et autres cutting-edges disciplinaires radicales, genre, intersectionnalité, art etc. Gauches extrêmes et blanches. Il montre un autre jeu actif dans le jeu. On se retrouve donc avec cette apparition assez bien connue : les bons étudiants étrangers, et les autres. The good immigrant, etc.

Un des risques est de renvoyer les usages subalternes à un apolitisme – pur pouvoir, égoïsme de groupe (ici on dit « communautarisme »), logique des places et des clientèles, ascension sociale sur le dos du géopolitique Nord-Sud. Usages de. Pratiques dans. Stratégies dans. Y comprendre aussi les constructions du politique, sans doute à l’oeuvre aussi, avec leurs sujets, qui ne sont pas d’avance identifiables eux-mêmes.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.