Milman Parry – poet, poets, people

Très sympathique Milman Parry, in The Making of Homeric Verse donc, 1930 « The Epic Technique of Oral Verse-Making ».

Son insistance scrupuleuse, à soin scientifique (jusqu’à, précisément, le « means of measuring the schematization of a poet’s style », 276), , sur la distinction le déplacement critique à faire entre poète de l’écrit et poète du « style oral et traditionnel ». Il s’agit bien de protéger l’espace d’une attention à l’énonciation du peuple, en distinction des notion littéraires et philologiques de poète et d’auteur. Protéger un espace pour l’écoute, l’apprentissage, avec réforme de l’attention analytique et conceptuelle, de la « tradition », où poète = poètes = peuple ; « group of poets » = « the social group ». L’écriture conceptuelle de ça s’inscrivant par  des pratiques syntaxiques de glissement synonymique, analogie ou équivalence indiquée (ou fudged, car le glissement n’est pas un énoncé, worked out, hiatus laissé, il s’y joue une question) par l’apposition.

The solution lies in the schematization of the Homeric style, which does away altogether with the need of knowing how many poets worked at these poems. 275

the poet or the poets of the Iliad and the Odyseey… 276


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.