Kindly anarchism – James C Scott

La douceur sur les nerfs de lire avec « an anarchist squint » (James C. Scott). Oui cet autre anarchiste doux à lire, Graeber, peut-être moins trustworthy plus naïf, qui écrit de lui « No one else has the same ability to pursue a simple, surprising idea, kindly but relentlessly, until the entire world looks different. … he demonstrates a skill shared by the greatest radical thinkers : to reveal positions we’ve been taught to think of as extremism to be émanations of simple human decency and common sense. » 4e de couverture à Two Cheers. Oh dear the sweet thoughts, sweet and saddening.

Baumes. Puis le désir des morsures critiques.

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.