Religion et changement religieux

Comme toute sociologie, celle de la religion doit être celle du changement religieux.

La question de l’évolutionnisme est alors passage obligé : Weber y passe, IK  veut souligner que c’est sans originisme, même si des traces sont perceptibles. Mais Weber se pose nettement aussi dans “l’évolution historique” (124 Sociol de la rel) : les substitutions de religions lors d’installation de nouveaux pouvoirs, “temporels ou sacerdotaux”. Où les anciens dieux trouvent à rester “sous la forme de démons”.

 

Toute la déclinaison de l’idéal-type du prophète va nécessairement impliquer le changement religieux, comme point de vue sur la religion. Contra le prêtre. Et peut-être le magicien. We’ll see.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search