Nota – Weber et les “religions mondiales”

Pas encore croisé dans la lecture le lexème “religions mondiales” que cite IK. Mais l’horizon de l’universel est bien présent déjà.

Correction : le voilà dans L’Éthique économique des religions mondiales, dans Sociologie des religions, trad Grossein, Gallimard 1996.

127, essayant de poser la discution entre modes de la magie et modes du culte commençant à se rationaliser avec une profession de prêtres ; essayant la distinction sur le critère du développement d’une éthique systématisée, et finalement trouvée non distinctive : reviendrait à “prendre pour caractéristique une fonction des prêtres qui est au demeurant d’une importance fondamentalé mais qui n’est pas universelle“.

Cerner la religion, y compris dans ses rapports avec la magie et ses persistences : se fait comparativement, et en vision globale de l’histoire de l’humanité ? L’universel en tout cas.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search