Sociologie des anarchismes

Quelle sociologie des anarchismes, ou anarchistes plus précisément ?

Ivan Illich est un cas éclairant peut-être : un coefficient juif, et donc brimade et exil au cours de la guerre (sa mère). Mais aussi un coefficient nouvelle bourgeoisie, villa à Vienne, jalousie générée et persécution : de classe. Affiliation au Vatican et an catholicisme, jusqu’à la prêtrise et la diplomatie prosélyte aux Amériques, mission. (Le tiers-mondisme catholique est de longue génération ; ses transformations radicales des 60s et 70s – au moins, mais voir sans doute aussi les contributions à la pression anti-coloniale dès des dates très avancées dans l’histoire, facile de faire remonter la généalogie jusqu’à Las Casas – sont aussi à placer dans le processus historique multi-alliances de la Décolonisation.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.