Taha Hussein intellectuel

Délicatesse exquise de Jacques Berque, dont je lis la prose, le ton et l’usage érudit pour la premier fois au sujet de Taha Hussein : en 1977 il produit, dans un montage avec l’UNESCO et Gallimard et Connaissance de l’Orient, un hommage anthologique et francophone du parcours de l’oeuvre de Hussein le francophile.

Exquisité de Taha Hussein, dont la prose est cryptée par la traduction en français mais pourtant tendre de tant d’amour du langage et de la culture et des savoirs philologiques.

Alors now : je vais mieux découvrir, je m’y attends, le Hussein critique. Et la question de sa foi culturelle, intellectuelle. Immense travail de levier culturel, au moment où il a fallu inventer le rôle de l’intellectuel égyptien – quels qu’en aient été les modèles déjà marquants dans l’histoire déjà longue des lettres égyptiennes et de leurs combats pour la réinvention de l’Orient arabe. Question cadre : quelle fabrique ou condition de la foi, qui permet une telle production et un tel pouvoir . Epoque dans l’histoire de l’intellectuel. Epoque d’entre-deux guerres, et anticolonialiste, puisqu’à cheval sur les temps de la décolonisation, 1952 le trouvant à la crête de son travail critique, pic de créativité dit Berque entre 1944 et 1950 je crois avoir noté. Génération prédécesseuse des Nasser et Kateb et révolutionnaires du Tiers-Monde. Berque l’en différencie et le situe en rapport. Epoque de la lutte culturelle avant qu’elle ne devienne emphatique et militante militaire.

Quelle fabrique de cette foi, intellectuelle, culturelle ? Celle, sans doute encore dans ce contexte d’une élite cosmopolite, qui tire de l’énergie de son décalage son externalité, espace de la critique. Cette place est durement gagnée, par Hussein, certainement pas héritée.

Tiens, quel proportion d’historicité parquer avec Ambekdar, qui ne va pas étudier à Londres (Paris, tiens, choix de Hussein, contra Londres, trait signifiant) mais à New York.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.