Mouvements – je

Nouvelles réformes annoncées pour l’enseignement supérieur, pour la formation des maîtres, pour la politique du CNRS. Après celles qui ont remplacé les filières du bac, et celles qui ont posé les premiers jalons vers des droits d’inscription aux études supérieures à logique entrepreunariale et finalement industrielle ; celles qui poursuivent l’invention de machins de grand remplacement, EUR dernièrement (le doctorat maintenant en ligne de mire, après les masters les premiers, au temps du LMD) et structurellement les COMUE.

Peut-être faudrait-il en faire une ethnographie biographie, si la patience y était possible. Ou comme patience, et action, activité au moins. Quel exercice de la parole, quelle étude du positionnement, quelle capacité d’analyse, brutalement critique de la position de savoir ; quelle cartographie des pouvoirs y est lentement (car toujours trop lentement, après les coups du pouvoir) apprise. Quelles naïvetés et ignorance révélées, et rudement soignées. Faut être prêt à ces dénuements.

Journal de domination, et de gouvernement, journal du gouverné. – Pas, bien sûr, très différent de ce qui se pratique déjà ici, selon le conatus tâtonnant.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.