Libido sciendi, toujours et bons océans – philosophie des sciences

Tiens, recherchant les passages du désir, je me retrouve dans des flots de savoir, milieu propre, et centre géométrique. C’est bon de le sentir si clair.

Malinowski en journal d’ethnographie, Merton en OTSOG, les sorties et traverses scientifiques des fantaisies, ce matin entamé le très bon Que sais-je de Dominique Lecourt, La Philosophie des sciences. Qui me refait passer, via Comte, par Newton et un autre aphorisme que celui qui fait le dada de Merton : « Hypotheses non fingo » (20). Sortant aussi de Mary Douglas et sa participation à la sociologie des sciences– qui m’introduit à Merton.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search