Eva Illouz : les articulations conceptuelles – du langage au marché

Très forte et très lucide Eva Illouz – la ferme formation conceptuelle qui soutient le cours de son exploration, et l’inventivité critiqué déjà notée. (Formation conceptuelle travaillée avec soin : voir la batterie de références en note, qui cartographie et dialogue très richement, contextualise finement largement, historicise son geste bien délibérément. Girl’s work this, good, appreciate.) Densité des premières pages – jubilatoire.

Alors elle peut arriver à :

Sexual encounters organized as a market are experienced both as choice and uncertainty. (16)

Et alors donne à lire un trait ferme et fermement cartographiant hstoricisant : la ligne de transformation entre « l’inconscient structuré comme un langage » de Lacan – et les libérations symboliques des 70s (émancipationismes) -, et le désir et la subjectivité « organisés comme un marché » du néolibéralisme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search