Eva Illouz : les articulations conceptuelles – du langage au marché

Très forte et très lucide Eva Illouz – la ferme formation conceptuelle qui soutient le cours de son exploration, et l’inventivité critiqué déjà notée. (Formation conceptuelle travaillée avec soin : voir la batterie de références en note, qui cartographie et dialogue très richement, contextualise finement largement, historicise son geste bien délibérément. Girl’s work this, good, appreciate.) Densité des premières pages – jubilatoire.

Alors elle peut arriver à :

Sexual encounters organized as a market are experienced both as choice and uncertainty. (16)

Et alors donne à lire un trait ferme et fermement cartographiant hstoricisant : la ligne de transformation entre « l’inconscient structuré comme un langage » de Lacan – et les libérations symboliques des 70s (émancipationismes) -, et le désir et la subjectivité « organisés comme un marché » du néolibéralisme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search