Levering: Eva Illouz and cultural criticism

Qui réjouit et astringe alors que la lecture de semaine est dédiée à K Hayles et ses pratiques du bouchage de vue, déproblématisation, production et cultivation d’ignorance.

Eva Illouz donc, et – elle m’en apprend l’existence vibrante – tout son monde bibliographique de travaux en histoire culturelle d’objets dont il faut gagner l’abstraction en l’extrayant des Vraisemblables culturels en place, méthodologie marxienne des incorporations – est capable de ceci :

Interestingly then, it is not sexuality that is the unconscious of consumer culture, but consumer culture that has become the unconscious drive structuring sexuality. (52)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search