Recherche-création (après et avec Culture numérique)

Bon, libido de touche à tout, peut-être à surveiller, souci du « je suis partout ». Mais.

Au moment où je commence à mettre en forme l’écheveau « culture numérique » (ou plus précisément discours formés sur, soit Comparative media studies projet Hayles, media studies ((génération au sein des culturales studies avec la rupture Popular Arts)), Digital Humanities et translation française, lieux sociaux et culturels d’ancrage, configuration reconfigurations des rapports avec histoire des techniques – conception et histoire des sciences- etc.) – mise en forme par dessin d’un séminaire, parcours de lecture, bibliographie composée,

et où cette mise en forme apporte des mises en perspectives tout à fait retissantes : de « l’humain » comme trope a verser à ma série de poétique de l’étranger, depuis le comparatisme jusqu’au « mondial ». [ Soit donc : des objets discursifs, formateurs de champs disciplinaires, et carrefours aiguillages contemporains entre savoir et politique en passant par l’opération critique du culturel, ou étranger ],

attirée aussi par la formation discursive en vogue, et en entrisme institutionnel : la « recherche-création ». C’est une évidence que cet objet doit être intégré à mon champ de vision : objet clé pour la poétique, en tant que prétention à la poétique exactement ; à la poétique non seulement comme activité conceptuelle mais comme activité sociale, socialisée et institutionnalisée, de recherche.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search