McLuhan, son milieu de références pour le sens

I was just thinking about this : in the new NYRB, Fintan O’Toole labours to follow and render the wit and erudition of Louis Menand on the Cold War art world (The Free World: Art and Thought in the CW, 2021), with heavy flights over connections and allusive possibilities of drawing cultural sense out of the broad material. But here, responding to my own rather lazy wonderings, so far, on the milieu of references for theories of culture and of signification available around McLuhan from 1959 to 1964 :

As a reaction against the brutal annexation of the cultural sphere by fascism, Nazism and Stalinism, the assertion of this autonomy was both necessary and exciting. It drew on the brilliant flowering of formalist thinking in Europe: the « practical criticism » of I.A. Richards in England, the structuralist anthropology of Claude Lévi-Strauss, the linguistic analytics of the Russian émigré Roman Jakobson, and ultimately the deconstructionist theories of Jacques Derrida. This gave it the feeling of being transatlantic without begin merely an intellectual expression of Cold War divisions. The methodologies of what came to be called New Criticism in the US had a rigor and meticulousness that acted as ballast to the playfulness and apparent randomness of much of the new American art. (24)

Usual bunch of suspects therefore : un lieu commun, ce bloc. Mais existant. Reconnu en constellation. D’époque.

Où apparaissent alors aussi, par derrière les lettres, la communication, l’information, le médium et les mass-media, etc. La sémiotique.

Puis adéquatement, O’Toole vient sur les perspectives de Menand : comment le formalisme (mais d’où sort cet objet? Semble importé d’Europe comme geste vers le cosmopolitisme de la Culture alors que la culture guerre-froide se fabrique dans le consumérisme autochtone et moderniste. La liaison, autre que l’ancillarité « coloniale » retournée en situation l’hypercentre culturel, est à faire) – comment le formalisme sert, par la dépolitisation, les couvertures « libérales » des Southern Agrarians formant le New Criticism en prenant place dans les institutions d’enseignement supérieur du nord (Cleanth Brooks, John Crowe Ransom, Donald Davidson sans poste peut-être, Allen Tâte, Robert Penn Warren – am rehearsing the name list) et participant à l’ « institutionalization of literary criticism in the English departments of rapidly expanding universities ». Et Paul de Man comme vecteur de Derrida, avec un sillage historique assez différent du sien. Auxquels il faut, Menand le fait avec soin apparemment, contreposer les femmes et, avec la forme artistique du jazz « post-bop » (?) « the careers of Frantz Fanon, Aimé Césaire, and James Baldwin to explore the tensions within the Black writers as they tried to figure out whether the « free world » could ever be theirs. » Baldwin integrated in 1963 (game show appearance, like that of John Cage in Italy 1959, + face on cover of Time), but turned down in 1973 for « a piece by Henry Louis Gares based on interviews with him », as « passé ».

Mais il faudra voir aussi donc les zones non « artistiques » ou relevant de la critique, « au world » et ses nouveaux territoires : la philosophie du langage est ses propres territorialisations aux Etats-Unis (dont émigrations dans les mêmes conditions historiques), et tout ce que je devine mais n’identifie pas encore – domaine de l’industrie publicitaire (point de départ de cet article de fait, espace du consumérisme et de l’audience de masse), entre autres. L’exploration des terrains de Merton apporte peut-être des éclairages – sciences sociales dans leurs fréquentations des cultures industrielles. Citizen Kane, aussi ? 1941 ici.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search