Vivre dans la traduction

Page 100 aujourd’hui, tiens. One third into OTSOG.

Ce long séjour. Je savais qu’il préparait des temps de circulation, convolution, excursus, tissages inattendus, et parfois faux, mais n’importe. Volutes boucles de l’imagination des langues et des textes. Des phases, des tons et jusqu’à des identités différents du projet même. Ainsi que de longs aplats un peu abrutis, uninspired, en séjour de translationese. La longueur assure ces passages de dysphorie, ils ont un sens et une fonction. Curious that. Flux et reflux très nets de la capacité au langage. Imagination linguistique, vive et déliée ou rassise plâtreuse stupide. Elasticité, qui a son comique.

Un tournant est pris, en poids, avec la rencontre d’Arnaud S-M, c’est majeur. Traduire avec. Ce qui change, redistribue entièrement, le rapport de public, et le projet de publication.

Mais aussi des confluents, habitations sympathiques, dans Jean-Paul Manganaro traducteur de Michele Mari (Toi sanglante enfance, Yspilon 2019, dont le délicieux couche sur couche de traductions pour le texte “La Flèche noire”), dans l’édition et révision de traduction de Tristram Shandy par A. Tadié sur A. Hédouin, dans les Essais de Montaigne réédités par E. Naya, D. Reguig et A. Tarrête, et al. compagnons frais. (Michele Mari, universitaire écrivain, ramène aussi Umberto Eco en compagnonnage de grande éloquence avec Merton.)

Expérience intéressante aussi d’une maturité d’allophonie. How it feels. D’être si intime dans cette langue étrangère – extime, pace Meschonnic – que la pratique des dictionnaires est si changée, fraîche, un autre rapport depuis une autre position – et toujours également jubilatoire, depuis rencontre d’Onions sur la lexicographie, initiation marquante. Un été dans le soleil des vitres inégales à la Bodleian. There is a romance of all of this, I’ll keep it in and allowed. Where and in what materialities sense inheres. Baigner dans l’histoire d’une langue apprise. Et activer doucement, très-localement, appuyer à peine sur un deux certains fils de, ses toiles, y voir courir le sens.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search