Marxismes with teeth – Brennan on DH, and McGann

Il me fallait bien un coup de Tim Brennan sur les Digital Humanities, pour ré-imaginer la dimension dans laquelle prendre l’amorce critique. Celle de l’Humanité est acquise, bien que toute à faire à construire. Celle des « Digital divides » est localisée, dans le sillage par exemple de la DHARTI 🔍

Mais le « Digital-Humanities Bust » 🔍 publié en 2017 par Brennan dans le Chronicle of Higher Ed  est un bon shot in the arm, et une bouffe de rire. (Soit : relief, bon effet de toute polémique dans le sens du poil. Euphorie de la détente, quelqu’un a osé crever le cercle de papier.)

Brennan here the perfect antagonist to Jerome McGann (A New Republic of Letters, 2014) : both strong, and worth confronting. For : both proposing constructions of the « social text ». The exact mediation (I have learnt to call it so, having been through McLuhan et al. over this bibliographical sequence) space of discourse – text and, let’s say in a maximal sense, context. This placing makes possible an examination, now, of the envisagement of polis and dêmos that both, differently, project on those bases. Articulations – the concern of cultural studies in times of New Lefts. Which involve a maximal scope of a full theory of culture.



Citer ce billet
Claire Joubert (2021, 11 décembre). Marxismes with teeth – Brennan on DH, and McGann. Ce que fait un angliciste. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n9uk

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search