Weber – sociologie cinglante

Sociologie du mépris et de l’indifférence, comme faits sociaux et structurels dans la différence des conditions et conduites, bien. Le sans-sourciller dans la description de ces marques sociales signe la méthode sociologique et c’est elle qu’on attend.

Mais aussi on tombe régulièrement – maintenant que je peux le percevoir, ayant mieux compris les connexions souterraines par ex. entre Soc de la rel et le Politique – sur l’os de la révolution, et la raideur de l’opposition aux socialisme, marxisme communisme syndicalisme, démystifiés dans leur fonctionnement religieux, et imaginés dans leurs défaites violentes à venir (“réaction” hivernale, dans le Politique ; “déception inévitable” ici 291).

291 : le syndicalisme, “risque de devenir” en tant que “seule variante du socialisme qui, en Europe occidentale, peut véritablement être vue comme un équivalent de la foi religieuse,” “un sport romantique à l’usage de ceux dont les intérêts économiques ne sont pas en jeu.”

294 : “qu’il s’agisse des littérateurs, des universitaires distingués ou des intellectuels de café“.

Le tout situé dans une sociologie différenciée des intellectualismes porteurs de religiosités spécifiques. Les distingués, les prolétaroïdes, les petit-bourgeois, les plébéiens. Leurs rapports et mépris (ou soumissions)  mutuels.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search