Mutations numériques – présents culturels

Tiens un instant de pivot de vue p, ces derniers jours : oui, venant en cours de feuilletage dans Télérama et le catalogue replay d’Arte, ça semble avoir eu besoin de l’espace de légitimité traditionnel & de telle sociologie générationnelle et néanmoins, je vois enfin :

multiplication inventive en effet, créative, vivante pétillante intelligente, de nouvelles formes, hybridations, accommodations, habitations, appropriations, dans les formats numériques et entre eux et les formats audio, texto, plastiques de plus longue histoire. Croisement des générations.

Je pense que le Printemps normand = iPad graphique & plastique de Hockney, vu à l’Orangerie dimanche dernier, y était pour beaucoup, conversion, déverrouillage de l’imagination. De même le rappel synthétique de l’expo Hip hip de la Philharmonie, qui m’a remontré les décennies que je n’ai pas vécue articulée, par exemple à Paris 8, à Saint-Denis, aux lectures de frayage de type Hebdige et Popular Arts, etc.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search