“Prestations intellectuelles”

On disait beaucoup marchandisation – au moment où on en était à calculer les conséquences qu’auraient les mesures qui se mettaient progressivement, systématiquement, en place, ici, ici, là. Passage au marché.

Un rapport, une information, a talking point ce matin aux informations : les sommes dépensées par le gouvernement Macron en produits de consulting, l’expression sort, “prestations intellectuelles“, j’aime. Elle parle, en regard des affaiblissements de la recherche publique et du système d’enseignement supérieur et de formation à tous étages et toutes branches sociales. En regard également des affaiblissements de la fonction publique et des savoirs de gouvernement – alors qu’on administrative à tour de bras ; pousse les pratiques et la production pour faire la place au marketing et management ; procédés de contrôle, de mise sous dépendance, d’occupation (“charge”) mentale (“cognitive”), d’individualisation de la responsabilité employée. On avait commencé par l’organisation des officines think tanks, ère et lexique Thatcher. Devenues aussi fondues dans un marché commun avec la communication politique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search