Projet IMEC – Rodinson

Je projette de prendre le projet IMEC, lancé par TH et XX, par Rodinson, et peut-être Olender, et alors en suivant les lignes à travers les fonds. Débats de l’orientalisme avec le marxisme et le « panstructuralisme » – je viens de lire Abdel-Malek approuvant Rodinson acerbe sur les structuralistes (« Mais leur postulation (pratiquement) d’une équivalence entre ces systèmes [divers systèmes de relations sociales] et leur conception de ces systèmes sur le modèle de la langue sont inacceptables [hear hear, for a somewhat different reason] », « Vers une sociol comp des idéologies » 124).

C’est le fil maintenant classique de la tiers-mondisation, la périphérisation, du regard sur les décennies de la Théorie. Mais à un noeud qui dépasse la généralité de la dénonciation. Il faut – so let’s.

Ça implique la Guerre d’Algérie et l’Indochine, les vicissitudes des marxismes, le parcours d’après-guerre de l’Europe devant l’hégémonie américaine nouvelle et les polarités de la guerre froide scientifique etc.

Il faut y ajouter la dimension comparative : Thomas Brisson est sur ce plan, avec la lecture croisée, contrastée, de Said et Abdel-Malek. La circulation et la postérité anglophones (c’est ma seule contribution possible au groupe) de la Théorie passe par ce noeud ou ce courant-là : traitement de et détermination par la Décolonisation. Souci d’époque de l’épistémologie, de la transformation des savoirs etc. Enjeu des savoirs, culture de la critique, guerre des. Rodinson se préoccupe, par exemple, du jdanovisme.

 

Mettre aussi en regard les deux étapes qui scandent cette époque de questions : la Décolonisation de Diên Biên Phu (mais avant ça de l’après-guerre  post Auschwitz) à la fin de la guerre d’Algérie vers l’amont, et la Révolution iranienne en 1979. Comme tournant intregal to dans ce qui devient la mondialisation, bloc historique. Bien sûr Foucault, et y voir Said, et Rodinson? Abdel-Malek? Entre les deux aussi, la révolution nationale égyptienne, par exemple, 1962, jalon majeur – ici Abdel-Malek (dans Vers une sociol comp et passim) et Asad. Elle, croisée des colonialismes français et anglais, terrain parfait pour une poétique de l’étranger : par la cohérence féroce de l’histoire.

 

Il faut aussi faire un point d’éclaircissement sur la contemporanéité d’Aron comme opposant dans le conte, et alors de l’introduction de Weber, et de la sociologie compréhensive en tant qu’elle est comparative et « mondiale » (dimension des « religions », et la visée universelle).

Usages de l’Asie et de l’Orient, pour les marxismes (modes de production, débat d’époque bouillonnant, tricontinentalement) et pour les positions intellectuelles « irrationalistes », structuralistes (Rodinson cible le, et sans doute écrit-il dans la génération du, structuralisme d’avant les déconstructions, tournant autour de 1966 sans doute, à voir), phéno, « a-historiques » (Abdel-Malek Vers une sociol comp 123).

 

Il faut donc prévoir une bibliographie :

. Rodinson (Fascination, en premier lieu), et Abdel-Malek (Vers une sociol comp idéologie)

.  Said / Disorienting O (RY), Abdel-Malek (L’O en crise), Khatibi (dans Maghreb pluriel, pourquoi introuvable ??)

. Foucault dans 1979 – et Rodinson sur ?

. Weber dans la reception française des années de Décolonisation & guerre froide, Aron et Sartre (Camus, plus tôt), lignes de front dans le champ intellectuel etc.

. en 1977 déjà les Nouveaux Philosophes il me semble.

. de même, résituer Germaine Tillion, et le premier Bourdieu.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *