Liberté substantive

L’une des faces (murs dressés) de l’état des choses qui s’organise, en mobilité très rapide et  multi-directions, avec la guerre, et tout ce qu’elle révèle :

de quoi est faite la liberté – celle qui est détruite, de longue date avec longs politiques systématiques ; celle qui est construite depuis de récentes décennies, en plateaux successifs et synergie contradictoire avec diverses autres forces (nationalisme, le plus saisissable pour moi jusqu’ici, et “la corruption”, folklorisée par Serviteur du peuple, et…)   autour du bord post-soviétique.

Conditions de la liberté, en contexte néolibéral et, en regard, “autocratique” – soit un mode synergique, “deuxième monde”, du système néolibéral.

De qui, pour qui, en quelles institutions, incarnations, subjectivations, agences ; mouvements d’histoire ? Les révolutions ukrainiennes, et voisines. Épisodes, poussées.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search